> Les extensions

Une extension est principalement un élargissement d'un nom.
Dans le cas des noms de domaine, une extention est soit : .com, .net, .org, .be, .fr, .ca, .jp, .nl, .info, .biz, .tv, etc...

Les extensions régionales correspondent aux codes pays sur deux caractères définis par l'ONU. Chaque pays possède donc son extension: .fr pour la France, .ca pour le Canada, .be pour la Belgique etc. Certains pays ont eu la chance d'obtenir un code pays ayant une signification en anglais. C'est le cas d'un petit archipel du pacifique nommé Tuvalu qui possède le très convoité .tv. Chaque pays possède normalement son "Network Information Center", également appelé NIC, gérant la zone concernée en termes d'adressage IP et de règles d'attributions. Cela signifie qu'il y a autant de règles d'attribution que d'extensions d'où une complexité certaine lors de dépôts globaux. Certains NICs décident de créer des sous-zones pour des catégories d'activités. Le NIC anglais a par exemple décidé de créer un .co.uk pour accueillir les activités commerciales. La France reste le champion incontesté de la segmentation à outrance avec pas loin de 22 sous-zones sectorielles
Les extensions génériques sont actuellement les .com .net .org et les nouvelles venues : .biz, .info, .name, .coop, .museum, .aero, .pro.
Ces extensions génériques permettent une présence globale.

L'enregistrement de nom de domaine en .fr est soumis à la charte de nommage AFNIC . Pour consulter la charte de nommage sur le site AFNIC : http://www.afnic.asso.fr/.

Jusqu'à présent (assouplissement du 11 Mai 2004), pour être enregistrées directement en .FR, les marques déposées devaient figurer intégralement: ainsi, la société utilisant la marque déposée "je vends des noms de domaine n'avait droit qu'au nom "jevendsdesnomsdedomaines.fr" à la limite agrémentée par des tirets. Désormais, sur justificatif de l'Institut National de Propriété Intellectuelle (INPI) - qui sera vérifié automatiquement par l'AFNIC sur des bases de données électroniques ICIMarques - la société pourra enregistrer juste une partie de la marque en .fr, sans avoir besoin de passer par le subterfuge du champ libre du K-Bis. Dans notre exemple, la société se verrait donc de plein droit attribué le nom "nomdedomaine.fr" pour autant que celui-ci soit encore disponible ! Ce changement entraînera sans doute la disparition à plus ou moins longue échéance du sous-domaine ".TM.fr " réservé aux marques puisqu'elles peuvent accéder au .fr au premier niveau.

Réservez votre nom de domaine sans plus tarder !